Tech News

Affaire Khashoggi : Twitter ferme un réseau de bots pro-saoudiens

Twitter a révélé avoir mis fin à un réseau de bots qui postaient de nombreux messages en faveur du rôle de l’Arabie Saoudite dans la disparition du journaliste Jamal Khashoggi.

Pour rappel, le journaliste saoudien s’est rendu au consulat d’Arabie Saoudite le 2 octobre, date depuis laquelle il n’a plus donné de nouvelles. Après une enquête durant laquelle il a été supposé que le gouvernement était coupable de tortures et d’assassinat, Riyad a finalement reconnu que Khashoggi était décédé dans le consulat. Selon le pays, une altercation entre le journaliste et les personnes qu’il venait rencontrer aurait dégénéré au point d’entraîner sa mort. L’Arabie Saoudite n’a pas évoqué les tortures.

Pour les bots, l’assassinat de Khashoggi était une campagne menée « contre le royaume »

Outre la déclaration de l’Arabie Saoudite, cette affaire a un retentissement global depuis la disparition du journaliste, puisque celui-ci écrivait régulièrement des tribunes pour le Washington Post. Dans ses articles, Jamal Khashoggi dénonçait régulièrement la censure du pays ou la guerre au Yémen, soit plusieurs sujets jugés sensibles en Arabie Saoudite. De fait, Twitter s’est également emparé de l’affaire par le biais de nombreux bots chargés de partager des contenus en faveur de Riyad. La plateforme indique avoir neutralisé le réseau. Les comptes concernés postaient des messages tels que : « Depuis le tout début, de fausses déclarations ont essayé de relier la disparition ou le meurtre de #JamalKhashoggi au royaume. C’est une campagne qu’ils mènent contre le royaume ».

> Lire aussi :  Twitter poursuit le déploiement de son application Lite, la version allégée pour les pays émergents

Après que Nbc News ait révélé la nouvelle, Twitter a annoncé qu’il n’était pas au courant de ce réseau en particulier, bien qu’un porte-parole de l’entreprise ait confirmé la suppression préalable de plusieurs comptes liés à la campagne d’influence pro-saoudienne. De fait, la plateforme sociale a supprimé ces bots, précisant que le réseau avait enfreint la directive sur les publications intempestives. Pour rappel, c’est justement ce point qui permet à Twitter de supprimer des comptes, et plus précisément des bots puisque ces derniers publient un nombre particulièrement conséquent de messages automatisés, et surtout, identiques.

Source

About the author

Cyriac

Je suis Zeh Cyriac , fondateur et chef de la direction de la société informatique DROP Corporation Inc. et blogueur indépendant aux États-Unis, avec une passion pour l'Entrepreneuriat en ligne, le marketing de contenu et toutes les choses qui tournent au tour du digital et ’informatique .

Add Comment

Click here to post a comment

Newsletter

Les dernières nouvelles du Web, de la high-tech et de l'innovation numérique tous les matins à l'heure du petit déjeuner.

Vous avez parfaitement souscrit ! Consultez vos mails pour confirmer l'inscription .