Tech News

Boeing ouvre un centre R&D pour les voitures volantes et drones de transport individuel

Boeing rejoint la course aux véhicules volants de transport individuel.

Le Boeing hospitality chalet à Farnborough, en Angleterre. (Photo par Richard Baker / via Getty Images)

Les voitures volantes et drones de transport autonomes sont dans le vent. Le monde de l’aviation est très certainement à l’aube d’une révolution technologique sans précédent, avec l’arrivée de nouveaux acteurs tels que des constructeurs automobiles ou des compagnies de VTC.

Boeing entre à son tour dans la course

Mais les constructeurs d’avions historiques ne comptent pas passer à coté. Si Airbus a déjà plusieurs projets dans les cartons, notamment un concept de drone de transport autonome co-développé avec Audi, Boeing était un absent de marque. Le géant américain compte y remédier en annonçant l’ouverture d’un nouveau bureau de Recherche & Développement basé à Boston, qui se concentrera sur la conception, la construction, et le vol d’avions autonomes.

Les équipes qui rejoindront ce nouveau centre de développement seront originaires de sa filiale Aurora Flight Sciences, une entreprise spécialisée dans le domaine du vol autonome acquise l’an dernier. Boeing a également prévu de travailler en étroite collaboration avec le MIT, qui est en réalité propriétaire des bureaux à Kendall Square.

« Boeing est à la tête du développement de nouveaux véhicules autonomes et de futurs systèmes de transport qui rapprocheront le vol de la maison« , a déclaré Greg Hyslop, directeur de la technologie de Boeing. « En investissant dans ce nouveau centre de recherche, nous créons un centre où nos ingénieurs peuvent collaborer avec d’autres ingénieurs et partenaires de recherche de Boeing dans le monde entier et tirer parti de l’écosystème d’innovation de Cambridge. »

Accélérer le développement et la mise en circulation

Bien entendu, le chemin à parcourir est encore long avant de voir des voitures volantes ou drones de transport personnel faire partie du paysage urbain. Les réglementations internationales n’autorisent pas encore le vol d’engins semi-autonomes dont le pilotage ne nécessite pas de licence particulière.

Pour l’heure, l’utilisation de ces engins est donc interdite aux États-Unis, aussi bien que presque partout ailleurs dans le monde. En s’intéressant de près au développement de ces engins, Boeing espère accélérer le processus de mise en place de nouvelles réglementations adaptées.

About the author

Cyriac

Je suis Zeh Cyriac , fondateur et chef de la direction de la société informatique DROP Corporation Inc. et blogueur indépendant aux États-Unis, avec une passion pour l'Entrepreneuriat en ligne, le marketing de contenu et toutes les choses qui tournent au tour du digital et ’informatique .

Add Comment

Click here to post a comment

Newsletter

Les dernières nouvelles du Web, de la high-tech et de l'innovation numérique tous les matins à l'heure du petit déjeuner.

Vous avez parfaitement souscrit ! Consultez vos mails pour confirmer l'inscription .