Tech News

SoftBank Vision Fund cherche à investir un milliard dans la startup SenseTime

Le fonds d’investissement SoftBank Vision Fund songe à investir pas moins d’un milliard de dollars dans SenseTime, une jeune pousse chinoise spécialisée dans l’intelligence artificielle.

SenseTime IA

© SenseTime

Fondée en 2014, SenseTime travaille sur une technologie de reconnaissance faciale basée sur l’intelligence artificielle du nom de Viper. Combiné à l’utilisation d’une caméra, le système se targue de pouvoir identifier des individus alors que ceux-ci marchent dans la rue ou qu’ils sont au volant de leur voiture. Lorsqu’il compare les images de vidéosurveillance à la photographie d’identité d’un citoyen, le système d’identification revendique un taux d’erreur de 0,001%. En collaborant avec les autorités de près de 400 municipalités chinoises, la jeune pousse espère bien réussir à traiter en temps réel les images de milliers de caméras qui parsèment le pays.

SoftBank Vision Fund et SenseTime finalisent les termes de l’accord

Doté de 100 milliards de dollars, le fonds d’investissement SoftBank Vision Fund se tourne particulièrement vers la Chine, où il a déjà soutenu Didi Chuxing et pris une participation dans ZhongAn Online. Comme l’indique Bloomberg, les termes de la transaction sont en train d’être finalisés et certains détails pourraient encore changer.

Au mois d’avril, SenseTime clôturait une série C dirigée par le chinois Alibaba, lui permettant de lever pas moins de 600 millions de dollars. De fait, la valorisation de la jeune pousse a alors dépassé les trois milliards de dollars, faisant d’elle la startup spécialisée dans l’intelligence artificielle la plus valorisée au monde. À l’époque, le distributeur chinois Suning et le fonds souverain Temasek avaient investi aux côtés d’Alibaba. Des sociétés d’investissements telles que Fidelity International, Silver Lake et Tiger Global Management ont participé à un autre financement un juin, permettant à SenseTime d’augmenter sa valorisation à plus de 4,5 milliards de dollars. L’américain Qualcomm, qui est aussi un de ses clients, a également soutenu la startup l’an dernier.

About the author

Cyriac

Je suis Zeh Cyriac , fondateur et chef de la direction de la société informatique DROP Corporation Inc. et blogueur indépendant aux États-Unis, avec une passion pour l'Entrepreneuriat en ligne, le marketing de contenu et toutes les choses qui tournent au tour du digital et ’informatique .

Add Comment

Click here to post a comment

Newsletter

Les dernières nouvelles du Web, de la high-tech et de l'innovation numérique tous les matins à l'heure du petit déjeuner.

Vous avez parfaitement souscrit ! Consultez vos mails pour confirmer l'inscription .